Mon numérobis chéri vient de souffler sa 1ère bougie…

31658-turtle-1st-birthday-blowoutsTout le monde voit ça de manière joviale. Un premier anniversaire, c’est la teuf de ouf !

Pour moi c’était pas vraiment la même… Ce 1er anniversaire, je l’ai imaginé de pleins de manières différentes. Et puis finalement, j’ai détesté cette journée, je me suis détestée.

J’imaginais une tétée d’anniversaire, mais la vie en a décidé autrement, mon choupinou j’ai dû le sevrer le 11 novembre. J’ai toujours du mal à accepter la décision que j’ai prise, mais c’était devenu indispensable. Alors la jolie tétée d’anniversaire que j’espérais… pfiout, sous le nez !

Et puis, je voulais lui confectionner un petit cadeau fait avec mes petites mains, et puis en working mum que je suis j’ai pas eu le temps, alors c’est pareil, pfiout, sous le nez ! Mon bébé a soufflé sa 1ère bougie sans un seul cadeau. Il a eu des cadeaux d’anniversaire donnés par la famille bien sûr, mais pas ce jour-là, pas après sa bougie, et pas de sa maman.

Du coup, mon bébé a déjà un an, j’ai rien vu passer de cette année, comme la 1ère de mon premier choupi vu que à mon retour au travail j’étais déjà enceinte de numérobis… Bref, je me sens incomplète aujourd’hui. J’ai l’impression d’avoir manqué beaucoup de choses, pourtant j’ai vu les premiers pas, les premières dents, les premiers mots etc. Mais j’ai un sentiment de vide. Peut-être parce que mon corps a été habité pendant 16 mois durant les trois dernières années ? J’ai beau avoir un chéri aimant, deux merveilleux enfants, des amis et une famille présents, je ne me suis jamais sentie aussi seule de toute ma vie.

Et puis, cette impression d’être non stop sur le qui-vive pour tout et n’importe quoi. Le moindre bruit, je sursaute, croyant qu’un enfant s’est fait mal. La nuit, je bondis au moindre chuinement, et crois-moi cher ami, le moindre chuinement se transforme presque immédiatement en sirène d’alarme version « je suis un bébé qui vient de se réveiller car j’ai mal aux dents ou j’ai fait un cauchemar et je veux ma mamannnnnnnnnnnnn ». En gros, si je bondis pas, la maison entière est réveillée…

vie-de-maman

ça fait environ un mois que je me lève comme ça toutes les heures environ, car les deux ont mal aux dents, et le grand fait des cauchemars parfois, et il a découvert le sentiment de peur, et il lui arrive de se réveiller désorienté dans son lit en hurlant « Maman Maman Peur Peur !!!! ». J’ai des sacrées montées d’adrénaline en pleine nuit moi je vous l’dis ! Mais je savoure parfois ces petits moments. Lorsque mon aîné se réveille en hurlant et que mon arrivée dans sa chambre l’apaise immédiatement, qu’il me serre fort dans ses bras et pose sa tête sur mon épaule, reprenant son souffle et se sentant à nouveau apaisé, prêt à repartir dormir. Je me dis que je suis alors unique pour lui. Oui, unique. Car je suis sa Maman. C’est dans mon ventre qu’il a grandit, et c’est moi qui peut l’apaiser aussi rapidement la nuit par un câlin.

Un jour, tout ça, ça me manquera, quand je serais vieille et que mes enfants auront quitté le nid familial. Un jour je me retrouverai seule sans personne à câliner, sans tout petit chou qui criera Mamannnnnnn au moindre pet de travers. Alors j’encaisse. Je gueule, je râle, je pleure, et je me dis qu’un jour je rierais et je serais nostalgique de cette période. Toi aussi t’en as marre ? Dis-toi aussi qu’un jour tes bébés te manqueront. Quand ils seront adultes et qu’ils t’appelleront 2 fois par mois. Je t’assure que ça aide à tenir le coup.

T’inquiètes cher lecteur, Red Cherry n’est pas au bout du rouleau, c’est juste une passade, et je sais que ça peut te faire du bien de lire que tu n’es pas seul au monde.

Red Cherry

87a09f112d8ba93dc2f2b73322a33be7